du site. Le Président de la République » Mission de Côte d’Ivoire à Genève

Mission de Côte d’Ivoire à Genève

Site Officiel

buy risperdal

Le Président de la République


Biographie

Alassane Ouattara est né le 1er Janvier 1942, à Dimbokro (dans le centre de la Côte d’Ivoire), de feu Dramane Ouattara et de Hadja Nabintou Ouattara née Cissé. De nationalité Ivoirienne, il est marié et père de quatre (4) enfants. Il fait ses études primaires en Côte d’Ivoire, et secondaires en Haute Volta, actuel Burkina Faso. Il y obtient brillamment, en 1962, son Baccalauréat, série Mathématiques Elémentaires, et bénéficie d’une bourse Américaine pour poursuivre ses études aux Etats-Unis. Inscrit successivement à l’Institut de Technologie de Drexel, puis à l’Université de Pennsylvanie à Philadelphie, il obtient en 1967 un Master in Economics. Muni de ce parchemin, il entre au Fonds Monétaire International (FMI), en avril 1968, comme Economiste. Avide de connaissances, Alassane Ouattara poursuit ses études pour obtenir, en mai 1972, un Doctorat d’Etat en Sciences Economiques (Ph.D. in Economics). En 1973, il intègre la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) alors à Paris. En 1982, il en devient Vice-Gouverneur. Il est alors âgé de 40 ans. En novembre 1984, il retourne au FMI pour occuper les fonctions de Directeur Afrique. En octobre 1988, il succède à Abdoulaye Fadiga à la tête de l’institution sous-régionale, poste réservé aux seuls nationaux Ivoiriens. Alassane Dramane Ouattara est, à ce moment, âgé de 46 ans. En avril 1990, alors que la Côte d’Ivoire est secouée par une crise sans précédent, le Président Félix Houphouët-Boigny l’appelle à ses côtés, d’abord en qualité de Président du Comité Interministériel de Coordination du Programme de Stabilisation et de Relance Economique, puis de Premier Ministre, Chef du Gouvernement, le 7 Novembre 1990.

C’est la première fois depuis 1960, date de l’accession du Président Félix Houphouët- Boigny au pouvoir, qu’un poste de Premier Ministre, chef de Gouvernement est créé en Côte d’Ivoire. Ainsi, Monsieur Alassane D. Ouattara, devient, à la suite d’une modification constitutionnelle, le Premier et l’unique Premier Ministre du Président Félix Houphouët- Boigny. Conformément à la Constitution, le Premier Ministre forme son Gouvernement, le 30 novembre 1990, après les élections législatives remportées par le PDCI-RDA, le parti au pouvoir.

Compte tenu des objectifs qu’il assigne à son Gouvernement, il s’entoure d’une équipe restreinte de 20 membres au lieu de plus de 40 dans le gouvernement précédent. L’ambition du Premier Ministre Ouattara : la poursuite de l’assainissement des finances publiques, la mise en ouvre des réformes nécessaires pour le retour à la croissance et à la prospérité, la poursuite de la modernisation des structures de l’état. Toutes ses tâches ayant été menées à bien, le Premier Ministre s’est attelé à préparer la dévaluation du franc CFA qui interviendra le I4 Janvier 1994 un peu plus d’un mois après la disparition du Président Félix Houphouët- Boigny. On peut affirmer que grâce au travail effectué sous sa houlette, la Côte d’Ivoire est le pays qui a le plus profité de cette dévaluation.
Au décès du Président Houphouët-Boigny, le 7 décembre 1993, Alassane Ouattara retourne au FMI où il est nommé Directeur Général Adjoint en juillet 1994. Le directeur G&eac ute;néral de la prestigieuse institution est alors Michel Camdessus, figure bien connue dans le milieu de la finance internationale. En Juillet 1999, Alassane Ouattara met fin à son engagement auprès du FMI et rentre dans son pays. Il est élu Président du Rassemblement des Républicains (RDR), son parti politique, lors d’un mémorable congrès extraordinaire, le 1er Août 1999.
Le 10 juin 1999, il créé l’Institut International pour l’Afrique (IIA). Cet institut regroupant entre autres d’anciens hauts cadres du FMI et de la Banque Mondiale, est basé à Washington DC. IIA apporte ses conseils et son assistance aux gouvernements, au secteur privé et aux établissements publics nationaux ainsi qu’aux institutions financières bilatérales et multilatérales dans divers domaines.

Distinction Honorifiques

  1. Commandeur de l’Ordre National de Côte d’Ivoire
  2. Grand Officier de l’Ordre National de Côte d’Ivoire
  3. Commandeur de l’Ordre du LION du Sénégal
  4. Commandeur de l’Ordre du MONO du Togo
  5. Commandeur de l’Ordre National du Niger

Source : Site officiel de Alassane Dramane Ouattara


La Première Dame de Côte d’Ivoire, Madame Dominique OUATTARA
Epouse d’un homme public et mère attentive de deux enfants, Loïc et Nathalie, Dominique OUATTARA est aussi une femme active. Chef d’entreprise. Le groupe qu’elle a fondé, il y a deux décennies, emploie aujourd’hui près de 250 personnes sur les trois continents. Président Directeur Général de la société AICI Abidjan depuis 1979, devenue depuis Groupe AICI International, elle a ouvert successivement une agence à Yamoussoukro, des antennes à Bouaké, San Pedro et Jacqueville. En 1989, Dominique OUATTARA part à la conquête de l’Europe, en créant une agence à Paris, dans le 16ème arrondissement. Cette agence, située avenue Victor Hugo, devient rapidement la vitrine du Groupe AICI en Europe.

La même année, elle accède à la pleine reconnaissance de ses pairs en étant élue Présidente d’honneur de la Chambre syndicale des agents immobiliers de Côte d’Ivoire (CSDAIM). Suivent, en 1991, la création d’une agence à Cannes qui est aujourd’hui l’une des plus performantes de la région, et en 1993, un cabinet de gestion de Syndic de copropriétés à Paris qui gère plus de 200 immeubles parisiens. En 2001, une nouvelle agence AICI voit le jour au Gabon, à Libreville, pays phare de l’Afrique Centrale.

Lorsque son époux est nommé au Fonds Monétaire International (FMI), à Washington DC, Dominique OUATTARA devient en 1996 Président & CEO d’EJD inc., société qui gère l’Institut Jacques Dessange basé à Washington. Celui-ci est aujourd’hui un des endroits les plus fréquentés de la capitale américaine. Mme OUATTARA acquiert en 1998 les franchises Jacques Dessange aux Etats Unis.

Parallèlement à la poursuite de ses activités dans le domaine immobilier, elle devient alors Présidente de la compagnie “French Beauty Services” à Washington, DC, regroupant toutes les franchises Jacques Dessange du pays : salons de coiffure, instituts de beauté, écoles de coiffure, distribution des produits Jacques DESSANGE. Le Groupe se développe et représente aujourd’hui un des actifs les plus prometteurs du groupe Jacques Dessange.

Le 11 avril 2000, Mme Dominique Ouattara reçoit à Venise, en Italie, le prix “The Leading Women Entrepreneurs of the World”, récompensant 40 femmes d’affaires choisies à travers le monde pour leurs compétences et leur savoir faire à la tête d’une entreprise.

En 1998, Dominique OUATTARA crée la fondation CHILDREN OF AFRICA, destinée à promouvoir les actions sociales pour l’enfance en difficulté et subventionner les associations d’utilité publique. C’est la suite logique de l’action qu’elle mène depuis de nombreuses années en faveur de l’Afrique. La fondation CHILDREN OF AFRICA poursuit un double objectif. D’une part, elle contribue au financement d’organisations non-gouvernementales, et d’associations apportant une aide aux enfants d’Afrique.

D’autre part, elle s’engage dans des opérations d’assistance directe aux enfants abandonnés des capitales et aux enfants des villages des régions défavorisées. Sous le parrainage de la Princesse Ira de Fürstenberg, la fondation a aussi été approuvée par la Croix Rouge française.Au cours des dernières années, CHILDREN OF AFRICA a recueilli des fonds de généreux donateurs ayant servi à financer plusieurs projets en Côte d’Ivoire, au Gabon, à Madagascar, en République de Centrafrique, au Burkina Faso.

En Côte d’Ivoire, il s’agit de La construction et la gestion de deux centres à Abidjan, l’un pour l’hébergement et l’éducation d’enfants abandonnés, l’autre pour l’éducation d’enfants bénéficiant encore d’une stucture familiale minimale. La rénovation d’une maternité à Guiberoua. La fourniture d’équipement et de matériel scolaire pour des écoles situées à Boundiali et Yamoussoukro.
Des campagnes de vaccination pour les populations rurales. Au Gabon, la fondation prend en charge :Le démarrage de la construction d’un centre pour l’éducation et l’amélioration des conditions de vie d’enfants de la rue, à Libreville. L’envoi de 350 cannes blanches. Des dons ont aussi été envoyés à des organisations non-gouvernementales.

A Madagascar CHILDREN OF AFRICA s’est consacré à la construction d’une bibliothèque pour les enfants démunis du centre Akamasoa du Père PEDRO OPEKA. En République de Centrafrique, la Fondation a donné une subvention à un centre d’accueil, pour les enfants de la rue, situé à Bangui.Au Burkina Faso, la Fondation a fait un don à un centre d’accueil pour les bébés orphelins ou abandonnés, situé à Ouagadougou.

Parmi 10 personnalités sélectionnées à travers le monde, Mme Dominique Ouattara a reçu à Paris le 14 décembre 1999 le prix des Best 99 pour son action en faveur des enfants d’Afrique et du travail qu’elle a accompli par le biais de sa Fondation. Source : Site officiel de Alassane Dramane Ouattara.
Ses parents
L’arbre généalogique du Dr. Alassane D. OUATTARA remonte jusqu’à l’Empire de Kong. L’Empereur Sekou OUATTARA, arrière grand-père d’Alassane OUATTARA, a fondé l’Empire de Kong au XVIème siècle.
L’arbre généalogique du Dr. Alassane D. OUATTARA remonte jusqu’à l’Empire de Kong. L’Empereur Sékou OUATTARA, arrière grand-père d’Alassane OUATTARA, a fondé l’Empire de Kong au XVIème siècle. Il est, selon le Mémorial de la Côte d’Ivoire (Tome4 page47), oeuvre collective de plusieurs historiens africains de renom
- dont les Pr. Niamkey KODJO spécialiste de Kong, Pierre KIPRE, Henriette DIABATE et Jean Noël LOUCOU, le souverain fondateur du plus grand empire du Nord Est de la Côte d’Ivoire composé de plusieurs Etats, au XVIIIème siècle. Source : Site officiel de Alassane Dramane Ouattara

Les commentaires sont ferms.